Palmarès

Palmarès

Mot de la directrice

Sylvie CourtemancheSylvie Courtemanche
Directrice générale des Francouvertes

À l’heure où j’écris ce texte, nous voici replongé.e.s dans une situation aux allures de déjà-vu. Lors de la 24e édition des Francouvertes, interrompue brusquement en mars 2020 puis reprise à l’automne, les artistes et l’équipe avaient vécu de vraies montagnes russes, marquées par la mise en place précipitée du vote en ligne et de la diffusion en continu, la tenue de soirées avec un auditoire restreint en salle, puis plus de public, et j’en passe. L’année suivante, celle où nous allions célébrer notre 25e anniversaire, nous espérions présenter une édition dite normale, mais nos espoirs ont été vite anéantis. Après une accalmie et la réouverture des salles, l’optimisme était de retour : en 2022, nous allions pouvoir tenir nos soirées dans la quasi-normalité avec, en prime, les nouveaux outils mis en place. Véhiculant le slogan « Où que vous soyez, prenez place! », même le visuel de notre 26e mouture laisse entendre que le public pourra découvrir les incroyables artistes en salle ou dans le confort de leur foyer. Une occasion géniale pour les artistes de la cuvée et les invité.e.s de se faire voir et entendre par un public plus vaste, et une chance en or pour les amateur.trice.s de musique de faire de belles découvertes, où qu’ils et elles soient.

Néanmoins, à l’heure actuelle, le doute persiste quant à la situation qui prévaudra en mars, en avril et en mai. Les artistes auront-ils.elles le privilège de vivre l’incroyable complicité avec un public en chair et en os ou devront-ils.elles apprivoiser les caméras pour vous toucher? La beauté de la chose, c’est qu’avec la possibilité de diffuser les soirées en direct, nous pourrons présenter notre événement. Ça demandera très certainement une grande capacité d’adaptation pour tout le monde. Alors, que vous soyez bien au chaud chez vous ou au Lion d’Or et au Club Soda, plus que jamais, faites sentir votre présence et encouragez : Vidjay Rangaya, FAÇADES, NINAN, pataugeoire, Hôte, Zach Boileau, Rau Ze, BéLI, YUYU, Madame Autruche, Émile Bourgault, Allô Fantôme, Charlotte Brousseau, Antoine Aspirine, Tamara Weber, Xela Edna & Eius Echo, Andy Jon, David Lagacé, Michaëlle Richer, Gawbé et Dan-Georges Mckenzie. Ayez les oreilles et l’esprit grands ouverts, je dirais même, laissez-vous tenter par l’inconnu. On a apprivoisé ça, l’inconnu, ces deux dernières années, alors mettons ces acquis à profit pour explorer, faire preuve d’ouverture et partir à la découverte de nouveaux talents. Ils, elles et nous avons grandement besoin de votre appui.

Et puisqu’il est question d’ouverture, à la suite d’une réflexion visant à offrir une plus grande place aux artistes des Premières Nations, inuit.e.s et métis.ses de même qu’à leurs langues, nous avons modifié le règlement du concours. Les participant.e.s issu.e.s de ces communautés pourront ainsi interpréter des chansons dans leur langue ou bien en français et en langue autochtone. J’espère que vous allez accueillir chaleureusement cette nouveauté et ces artistes.

Peu importe la formule, je vous souhaite une édition à la hauteur de vos attentes et de celles de nos participant.e.s qui devront se montrer flexibles. Merci d’avance de les encourager à persévérer à faire de la musique dans ces temps incertains.